Votre boutique est en ligne! Vous faites quoi maintenant?

gogouletMarketing Laisser un commentaire

Vous êtes propriétaire ou responsable d’une boutique en ligne nouvellement créée ? Vous êtes donc au courant de tout le travail qu’il y a à faire avant de mettre le tout en ligne. Je ne veux pas vous alarmer, mais la partie facile est terminée. Maintenant que votre site transactionnel est en ligne, que vous reste-t-il à faire ? Si vous êtes assoiffé de succès et désirez voir vos ventes augmenter rapidement, sachez que le travail ne fait que commencer .

J’ai passé les six derniers mois à accompagner plusieurs entreprises qui ont vu naître leur nouvelle boutique en ligne. Bien que les nouvelles plateformes de création de sites Web facilitent la mise en ligne d’un site de e-commerce, il reste encore beaucoup à faire pour vous assurer que votre site reste pertinent. Pour rivaliser avec votre compétition, vous devrez continuer à y investir vos efforts. Les coûts de gestion d’un site Web n’ont jamais été aussi bas, mais maintenir à jour votre boutique Web demande également des investissements.  

Comme une vraie boutique

Pensez à votre boutique en ligne comme si c’était une nouvelle succursale. Vous devez mettre autant d’efforts dans la maintenance que s’il s’agissait d’un magasin avec pignon sur rue. Vous ne serez pas surpris de constater que, souvent, les coûts d’entretien sont plus élevés que les coûts de démarrage.

Si vous aviez une boutique dans un centre commercial, l’une de vos premières préoccupations serait sans doute la sécurité. Il faut limiter les vols et garder un suivi des produits entreposés et envoyés. C’est la même chose pour votre boutique en ligne : il est essentiel de protéger votre site et vos clients des cybercriminels, des hackers et des pirates informatiques.

Plusieurs solutions s’offrent à vous. Leurs prix varient, ainsi que leur degré d’efficacité.  Rappelez-vous que si c’est gratuit, c’est vous le produit. Plus la solution est simple, plus elle risque de ne pas répondre à vos besoins.

Les frais de « shipping »

Si vous ne portez pas attention aux conditions de livraison, Vous ne répondrez pas aux besoins de votre clientèle.

Les dernières études démontrent qu’il y a 68 % de transactions qui sont abandonnées une fois que l’internaute consulte son panier d’achats. L’abandon est principalement causé par les conditions de livraison qui ne conviennent pas à l’acheteur. Le client démontrait pourtant de l’intérêt pour votre produit. Il aime votre marque. Mais son intérêt ne se traduit toutefois pas en vente. Pourquoi selon vous?

Je ne connais aucun client qui aime payer plus d’argent pour les frais de livraison que pour le produit acheté. Il n’y a aucune valeur ajoutée lorsqu’on doit payer un montant X pour la livraison, un montant Y pour les douanes et un montant Z pour les taxes. Surtout quand ce n’est pas transparent avant de passer à l’action. 

Il faut tout mettre en œuvre pour réduire les montants de livraison. Votre compétition, en l’occurrence Amazon, a trouvé une solution pour le faire. Une offre de livraison peu couteuse et un abonnement permettant une réduction sur les frais de « shipping ». Si vous ne réglez pas ce problème, vos clients risquent de se tourner vers une solution plus avantageuse pour leur portefeuille.

Il n’est pas toujours possible d’offrir la livraison gratuite. Vous risquez de perdre énormément d’argent si vous ne mettez aucuns frais à vos livraisons. C’est pourquoi vous avez intérêt à négocier avec les entreprises de livraison comme Purolator, Fedex ou même Poste Canada. Plusieurs forfaits s’offrent à vous. Les meilleurs forfaits ne sont pas ceux qui sont mis de l’avant par ces entreprises. Il faut parfois fouiller un peu. Faites vos recherches et comparez. Le prix est une chose, mais le service offert pour le prix et tout aussi important.

Le marketing par mots-clés

Quand vient le temps de définir une stratégie d’acquisition de clientèle, le réflexe de plusieurs marketeurs est de faire une campagne de PPC (Pay-per-Click), souvent avec Google Ads. Ce type de campagne consiste à faire une enchère sur une série de mots-clés afin d’apparaître parmi les premiers résultats lors des recherches faites par les internautes. Trop souvent défini comme étant une méthode magique qui règle tous vos problèmes de trafic vers votre site, le PPC peut s’avérer un puits sans fond.

Il est démontré que le taux de ventes et de conversion est moins grand pour un client qui a été attiré par du PPC que pour un client qui a trouvé votre site Web grâce à ses propres recherches, en campagne SEO (Search Engine Optimisation) par exemple.

Mon conseil : ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Une bonne stratégie est diversifiée et offre plusieurs canaux de conversion à votre clientèle. Une campagne de PPC n’est jamais efficace si la page vers laquelle elle dirige est de mauvaise qualité. Une bonne optimisation SEO de cette page la rendra plus facile à trouver lorsque votre client aura pris sa décision.

La maintenance d’un site e-commerce

Les sites Web transactionnels permettent d’apporter des changements rapides à l’inventaire et au marketing ciblé. Bien que les nouvelles plateformes de création de sites Web soient simples à utiliser, la nécessité de créer du nouveau contenu et de tenir à jour les informations sur les produits reste un défi.

Maintenant que votre boutique en ligne est disponible aux internautes, vous devez maintenir :

  • La liste et la description des produits à jour
  • L’image de marque de votre entreprise
  • Les changements à apporter à la suite des commentaires ou à la navigation des internautes sur votre site
  • L’analyse des visites et des transactions avec Google Analytics et autres outils
  • Les mises à jour de la plateforme
  • Votre infolettre
  • Votre marketing numérique
  • La création de contenu dédié à votre site Web
  • La gestion de vos réseaux sociaux
  • Les questions et les demandes des internautes qui surviennent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7
  • Les retours de marchandises et les déclarations de produits frauduleux
  • La logistique d’approvisionnement et la fixation des prix
  • La gestion des taxes et des frais inhérents à la boutique

Comme je disais plus tôt : une fois votre boutique en ligne, le travail ne fait que commencer!

Revoir la navigation et les informations sur votre site

Vous avez assurément déjà visité un site Web qui n’était pas invitant. Peut-être que vous aviez décidé de lui donner quand même une chance, seulement pour vous rendre compte que l’achat était compliqué. Peut-être même que la navigation était difficile ou que les produits dans votre panier n’étaient plus disponibles.

Ces irritants risquent de laisser votre client sur sa faim. Vous lui donnez littéralement des incitatifs pour visiter votre compétition.

Pouvez-vous vous permettre de perdre une partie de votre clientèle sous le prétexte que vous manquez de temps pour tenir vos informations à jour dans votre boutique en ligne ? Voulez-vous vraiment donner l’impression qu’acheter les produits de votre entreprise est compliqué et désagréable? Demandez-vous : quelle expérience d’achat voulez-vous donner à votre clientèle?

Si vous manquez de savoir-faire pour maintenir à jour votre site Web, un consultant numérique peut vous aider à garder votre boutique en ligne au goût du jour. Encore mieux, travailler avec un stratège numérique avant de lancer votre site pourra vous permettre de réduire les changements à apporter à votre e-store après son lancement.

Une bonne stratégie numérique ne consiste pas seulement à optimiser le marketing afin d’être plus visible sur le Web. Il faut aussi prévoir les changements à effectuer sur votre site Web, bien planifier vos achats de marchandises et mettre en place un marketing automatisé permettant de relancer les clients potentiels et les internautes qui visitent votre boutique. Souvenez-vous toujours que le prix de l’incapacité est plus élevé que celui de l’expertise.

Mesurez avec Google Tag Manager, Data Studio et Analytics

Google permet, grâce à son outil Google Analytics, de mesurer, entre autres, les conversions et les résultats de vos campagnes publicitaires sur votre site Web. Afin de s’assurer de l’exactitude des données recueillies, l’utilisation de Google Tag Manager est requise. Cet outil permet d’ajouter une série de codes à votre site Web afin de recueillir des données pertinentes pour vos actions futures. Beaucoup plus simple d’utilisation que les anciennes méthodes, GTA permet aussi d’automatiser certaines publicités. Je l’utilise dans les situations où je veux joindre les internautes qui ont passé une commande ou qui ont quitté le site Web sans compléter leurs achats.

Assurez-vous que vos pages sont disponibles avec la Search Console

Google Search Console vous donne une idée de la manière dont Google voit votre site transactionnel. Cet outil peut vous donner une série d’informations recueillies sur vos pages. Vous pourrez ainsi voir les pages qui sont indexées par Google et connaître le nombre de pages qui sont disponibles aux internautes quand ils font une recherche portant sur votre produit. J’utilise beaucoup GSC pour mesurer le SEO des sites sur lesquels je travaille. Je l’utilise aussi pour développer des stratégies précises d’acquisition de clients en jouant avec la disponibilité de certaines pages du site Web.

Alors, votre boutique en ligne, elle laisse quelle impression?

Même si votre équipe a accompli beaucoup de travail pour mettre en ligne une solution d’e-commerce, il est important de comprendre qu’il reste autant de travail pour entretenir votre nouvelle plateforme. Un site Web, c’est vivant et ça se doit de rester à jour et à l’avant-garde. Si vous avez mis autant d’efforts pour avoir une avance technologique sur votre concurrence, pourquoi rester assis sur vos lauriers et attendre que vos compétiteurs vous rattrapent? Restez aux aguets et gardez l’œil ouvert sur les nouveautés.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *